Les principes de Fairtrade

Fairtrade est composé de deux mots anglais : ‘fair’ et ‘trade’, ce qui signifie 'juste' et 'commerce'. Vous le savez : c’est le commerce équitable.  Ses origines nous ramènent plus de 50 ans en arrière lorsque, face aux drames des famines et de la pauvreté grandissante des pays du Sud, une idée est venue bouleverser notre mode de pensée : trade not aid (le commerce, pas la charité).

"Trade not aid"

Plutôt que de soigner les symptômes de la pauvreté, le principe “trade not aid” se concentre sur l’une de ses principales causes : les dysfonctionnements du commerce international,les rapports de force commerciaux inégaux entre des grands acteurs modiaux  et les paysans du Sud qui cultivent- et les paysans du Sud qui cultivent à petite échelle dans le seul but de nourrir leur famille mais aussi le reste de du monde ! Car en effet, 70% de notre nourriture provient de l’agriculture familiale. Alors qu’ils nous nourrissent, eux-mêmes subissent la précarité et l’insécurité alimentaire. Aujourd’hui dans le monde, plus de 840 millions de personnes (1 personne sur 8) souffre de malnutrition et la majorité d’entre-elles est agriculteur.trice. Les causes de la pauvreté sont multiples. Mais la place qu’occupe le commerce y joue un grand rôle, surtout dans les régions du monde qui dépendent fortement de l’exportation de leurs produits.

Changing trade, changing lives

(changer le commerce, changer des vies): Fairtrade s’attache avant tout à fournir un système qui permette de faire évoluer le commerce international vers plus de justice, de respect et d’équité. Le système Fairtrade met au même pied d’égalité tous les acteurs concernés : les producteurs organisés en réseaux, l’industrie, les entreprises, les citoyens et consommateurs, les pouvoirs publics et la société civile.  Tous ont le pouvoir de changer la réalité du commerce d’aujourd’hui. Si l’une des premières missions de Fairtrade est d’ouvir le marché aux producteurs certifiés, il lui incombe tout autant de créer de ponts entre les uns et les autres, de les sensibiliser sur les enjeux liés aux commerce équitable, lesquels sont aujourd’hui indissociables aux Objectifs de Développement Durable des Nations Unies (ODD).