Impact & changement


'Empowerment' des producteurs du Sud

À travers le système de certification et de labellisation basé sur des standards ambitieux, permettant une approche systémique de la lutte contre la pauvreté, Fairtrade renforce les producteurs du Sud, leurs communautés et familles ainsi que les réseaux de producteurs qui les représentent. Ces standards visent des améliorations significatives dans les domaines sociaux, économiques et environnementaux. C’est un processus de changement qui implique tous les acteurs de la chaîne d’approvisionnement: producteurs, marques commerciales, consommateurs, organisations de la société civile, pouvoirs publics. L’évolution de ces changements, les impacts positifs sur le quotidien des communautés des producteurs sont régulièrement mesurés par des études de terrain.

Le système Fairtrade et ses principes de base (dont le prix minimum et la prime Fairtrade) font l’objet d’études recurrentes et indépendantes (en collaboration avec True Price.org par exemple), déployées par secteur et par région.  En effet, la mesure de l’impact positif du Fairtrade sur le quotidien des communautés dépend de la réalité de chaque région et de facteurs-clé comme la situation politique ou l’environnement.

Outre les standards et la certification, le système Fairtrade offre également des soutiens directs et indirects pour les producteurs et leurs organisations, dans le but d’encourager sur le long terme les développements sociaux, économiques et écologiques. Plusieurs études étayent les répercussions positives du Fairtrade pour les producteurs et les travailleurs, tant sur leurs organisations que sur le développement des zones rurales où des organisations certifiées Fairtrade.

LES RÉSULTATS LES PLUS IMPORTANTS DES MESURES D'EFFICACITÉ:

Meilleure situation en matière de revenus et stabilité financière accrue pour les producteurs

Fairtrade vise à ce que les producteurs et productrices qui sont membres de coopératives Fairtrade disposent de revenus plus élevés et surtout plus stables. Une condition indispensable pour l’amorce de l’épargne, qui rend possible des investissements dans la productivité et dans la qualité, ce qui à son tour impacte positivement les revenus, mais aussi les conditions de vie avec l’accès aux soins de santé, à l’éducation, au logement,... Le prix minimal, fixé pour de nombreux produits, ainsi que la prime Fairtrade constituent ici des facteurs essentiels favorisant cette spirale positive.

Autodétermination au travers du renforcement de l’organisation

Le système Fairtrade implique une organisation structurelle démocratique. Ce prérequis encourage une consolidation tant individuelle qu’organisationnelle. Les producteurs peuvent s’exprimer et formuler leurs demandes dans le cadre de processus décisionnels ouverts et démocratiques, le plus souvent dans le cadre des coopératives qui elles sont encore organisées en réseaux de producteurs qui les représentent sur le marché mondial et au sein de Fairtrade. Ces éléments renforcent la position de négociation et la confiance des producteurs, à tel point qu’il arrive, dans certaines régions où la présence des coopératives certifiées Fairtrade est particulièrement dense, que même les partenaires commerciaux conventionnels soient contraints d’adapter leurs conditions d’achat.

Le droit à l’autodétermination des producteurs est obtenu et pratiqué, et, au travers de leurs instances démocratiques, les producteurs participent aux processus décisionnels,  et ce, également au niveau des travailleurs des plantations qui se regroupent en comités pour décider notamment de l’utilisation des primes.

Conditions de travail réglementées et protection accrue de la santé dans les plantations

Les exigences strictes en matière de conditions de travail, le respect de la liberté d’association syndicale se traduisent en des améliorations concrètes pour les personnes travaillant dans les plantations. La santé et le bien-être au travail sont des critères de base: ainsi veille-t-on à ce que les heures supplémentaires et les vacances soient rémunérées,  à ce que la santé soit protégée grâce à des mesures de prévention, des vêtements de protection, des formations sur la sécurité, etc.

Les travailleurs sont davantage représentés et gagnent en influence dans leurs exploitations respectives. Plusieurs études ont également montré que les exploitations certifiées Fairtrade comptent une part considérablement plus élevée d’employés fixes par rapport à des exploitations comparables non certifiées, qui engagent très souvent des journaliers ne bénéficiant d’aucune protection sociale.

Protection des ressources naturelles et promotion de l’agriculture biologique

Les exigences écologiques imposées par les standards Fairtrade contribuent à améliorer la protection de l’environnement. Des formations et des prix plus avantageux pour les produits biologiques encouragent une reconversion en bio ou tout le moins à l’agriculture raisonnée.

En savoir plus:

Faits et chiffres

En savoir plus

Études d'impact

En savoir plus

Théorie du changement

En savoir plus