Les différences entre Fairtrade & Rainforest Alliance

Fairtrade et Rainforest Alliance, toutes deux des organisations sans but lucratif, proposent des modèles de commerce plus durables – au moyen de la certification et labellisation de produits – dans le but d’un meilleur respect des agriculteurs, des travailleurs et de notre environnement. Néanmoins, si la mission est similaire, les démarches et méthodes sont quant à elles, différentes.

  • Chez Fairtrade nous pensons qu’il est indispensable de répondre à une des causes principale de l’injustice sociale : les revenus insuffisants. Ouvrir la voie vers la justice sociale et le développement de pratiques agricoles durables ne peut se faire sans aborder en premier lieu la question du prix.
  • Fairtrade est bien plus qu’un label. C’est un mouvement citoyen qui veut amener des changements durables et à long terme. En mobilisant les consommateurs, la société civile et le monde politique. En outillant les producteurs sur le terrain à travers les initiatives des réseaux de producteurs.   
  • Chez Fairtrade, le producteur est partie prenante de toutes les décisions, ce n’est pas un système qui lui est imposé mais un système démocratique auquel il participe activement et à parts égales.

Fairtrade s’attaque aux origines de l’injustice sociale pour développer un monde plus durable

La pauvreté est à l’origine de problématiques sociaux complexes tel que le drame du travail des enfants. On ne peut prétendre garantir les droits humains de l’enfant et la justice sociale sans répondre à la question du revenu.

Or, même s’il est utile d’aider les producteurs à améliorer leur productivité, leur accès au marché et leur capacité de gestion (ce que font Fairtrade et Rainforest Alliance), l’expérience montre que, sans augmenter le prix payé pour la production, cela ne suffit pas à améliorer significativement le revenu.

Le prix minimum garanti et la prime Fairtrade constituent des approches différentes de Rainforest Alliance. Ceux-ci sont définis par produit et publiés dans nos standards pour que chacun puisse les consulter. La transparence et la sécurité autour du prix favorisent la résilience des producteurs qui peuvent ainsi investir dans le futur.

Fairtrade est le seul « système » de certification de grande ampleur proposant un prix minimum qui agit comme filet de sécurité quand les prix du marché chutent drastiquement. Ce prix minimum revient au producteur et peut être négocié à la hausse par le producteur. Pour certains produits, il existe un différentiel supplémentaire pour l’agriculture biologique en plus du prix minimum ou du prix du marché afin de stimuler une transition vers celle-ci. Il est également un point de différenciation important avec Rainforest alliance : en Belgique environ 70% des produits Fairtrade sont également bio.

 

Quant à la prime, plusieurs éléments nous différencient de Rainforest Alliance.

Dans le système Fairtrade : 

  • Le montant est fixe et non négociable.  
  • Le montant de la prime est transparent. 
  • La prime Fairtrade revient à la coopérative et c’est celle-ci qui déterminera, de manière démocratique, en consultant l’ensemble des agriculteurs, comment la prime sera dépensée : achat d’équipement, financement de la construction de nouvelles écoles ou encore paiement en cash auprès des membres de la coopérative. Dans la pratique on constate qu’une partie importante de la prime est investie dans du matériel qui améliore directement les revenus des producteurs. 

Example pour le cacao :  


Fairtrade amplifie la voix des producteurs pour plus de résultats 

Si nous proposons un modèle de commerce plus juste, où la position de l’agriculteur est renforcée, il nous semble évident de commencer par ce qu’il se passe chez nous, dans le système même de Fairtrade.    

Nous sommes le seul label durable détenu et cogéré à parts égales par les producteurs. Les représentants élus des producteurs détiennent 50% des votes à l’assemblée générale de Fairtrade International. Les producteurs sont également représentés au conseil d’administration de Fairtrade et siègent au comité des standards.  

Cela nous permet d’aborder les problématiques auxquelles sont confrontés les producteurs quotidiennement et de créer des programmes et projets qui répondent réellement à leurs besoins ainsi qu’à ceux de leurs communautés.  

Fairtrade encourage les producteurs à faire entendre leur voix. Organisés en structures démocratiques, coopératives, les producteurs  renforcent leur pouvoir sur le marché. Les travailleurs de leur côté  bénéficient de la liberté d’association et du regroupement en syndicats. Les producteurs sont aussi appuyés par les Réseaux régionaux de Producteurs Fairtrade (Fairtrade Producers Networks) pour le renforcement des capacités des organisations de producteurs et travailleurs sur le terrain et pour le développement de projets tels que les Women Schools of Leadership, Climate Academies et le Program for Increased Productivity.  

La certification Rainforest Alliance ne nécessite pas de structure d’exploitation agricole spécifique et certifie des exploitations gérées à la fois par une grande exploitation comme par un trader.  

Avec ses standards de prix et de gouvernance, seul Fairtrade aborde réellement les inégalités de pouvoir liées au commerce et renforce le pouvoir de décision et de négociation des producteurs et travailleurs.  

Fairtrade favorise la collaboration pour un plus grand impact

« Seul on va plus vite, ensemble on va plus loin » : ce proverbe africain illustre parfaitement l’essence de notre mouvement Fairtrade. Fairtrade n’est pas seulement un système de certification, c’est aussi un mouvement de justice sociale qui a plus de 30 ans d’histoire. Au quotidien, nous mettons en relation les agriculteurs et travailleurs, les entreprises, l’industrie, et les consommateurs afin de développer une économie durable, qui met les agriculteurs, les travailleurs et notre environnement au centre des relations commerciales. Nous avons une équipe de terrain en Belgique qui travaille au quotidien pour soutenir nos partenaires et faire croître l’engagement pour notre mouvement et son label.

 Que faisons-nous ? 

  • Nous collaborons avec 83 marques engagées. Et soutenons leurs équipes de CSR, commerciales et de communication dans la promotion de leur engagement pour Fairtrade. 
  • 100 entreprises ont reçu notre « Fairtrade@Work Award » parce qu’ils consomment au quotidien des produits certifiés Fairtrade au bureau et sensibilisent leurs collaborateurs. Elles représentent 103.000 employés qui sont à leur tour des ambassadeurs du commerce équitable. 
  • 243 communes portent le titre de « Commune du commerce équitable ».  qui mobilisent leurs citoyens pour le fair trade. 
  • Au quotidien, nous entretenons un dialogue avec les citoyens belges à travers notre communication et nos campagnes afin de les sensibiliser et de les informer. D’ailleurs 77% d’entre eux connaissent le label Fairtrade, contre 35% pour Rainforest Alliance (GFK, 2019).   
  • Nous collaborons avec la société civile, les ONGs locales et les politiciens pour créer un cadre législatif favorable aux conditions de vie des producteurs, c’est un autre moyen de créer un commerce plus équitable. 

Les principaux domaines d’impacts de Fairtrade sont les suivants : 

  • Revenu vital/salaire vital
  • Travail des enfants et travail forcé
  • Changement climatique
  • Egalités des sexes 
  • Droits de l’humain

Les standards Fairtrade incluent des critères de développement pour la mise en œuvre de mesures de réduction des émissions de carbone. Fairtrade a  développé un standard climatique et des crédits carbones afin de permettre aux producteurs d'apporter leur contribution à l'atténuation des effets néfastes du changement climatique et de s'adapter au nouveau climat.

Les standards Fairtrade exigent que les coopératives de producteurs garantissent la protection des forêts et favorisent la biodiversité. Les producteurs et productrices comprennent plus que quiconque les avantages des pratiques agricoles durables, car ils/elles sont les plus touchés par le changement climatique. En 2018, ils ont choisi de consacrer plus de 10 millions de dollars de leur prime Fairtrade à des projets liés à l'environnement. Cependant, tant que les producteurs n’ont pas de revenu décent, ils feront ce qui est nécessaire pour subvenir aux besoins de leur famille en premier lieu.

Nous collaborons avec un organisme de certification indépendant unique, FLOCERT, ce qui permet plus de cohérence et de qualité lors des audits. En comparaison Rainforest Alliance travaille avec de multiples organismes de certification autorisés par Rainforest Alliance.

Avec plus de 30 ans d’expérience, Fairtrade est à la fois un système international et un mouvement qui vit dans les communautés consommatrices et de producteurs. Nos standards répondent aux causes premières de l’injustice sociale et nous collaborons avec de multiples acteurs afin de développer ensemble une économie plus durable pour les agriculteurs, les travailleurs et notre environnement.