Journée mondiale de la jeunesse: un témoignage en provenance du Nicaragua


Au Nicaragua y a environ 20.000 producteurs et productrices certifiés Fairtrade qui produisent (entre autres) du café, du miel, du cacao, des bananes et autres fruits, et du sésame. Comme dans d’autres produits, ils sont quotidiennement confrontés à des défis d’ordre économique, écologique et socio-politiques. À ces derniers s’ajoute les conséquences néfastes du changement climatique. C’est une réalité qui imposent que l’on trouve des solutions à court et à long terme.

Pour le Réseau national de commerce équitable du Nicaragua, renforcer les coopératives passe indiscutablement par travailler avec les jeunes issus des organisations de producteurs.

L’année dernière, le réseau a lancé un programme d’éducation et de développement spécialement dédié aux jeunes dans le but de les impliquer dans les processus de changement vécus dans les organisations, tant sur le plan de la gouvernance que de la production.

Dans le cadre de cette attention particulière donnée à la participation des jeunes, un forum deux jours nommé « Youth Fair Trade Camp » a été organisé dans la réserve de Miraflor. C’est un parc naturel protégé au Nord-Ouest du Nicaragua, avec une faune et une flore particulièrement diversifiée.

Des familles ayant lancé des projets d’éco-tourisme ont accueilli l’événement et les plus de 90 participants, dont majoritairement des jeunes. Voici quelques thèmes qui ont été abordés lors de ce forum : comment inclure l’égalité de genre dans le développement de notre communauté et de notre organisation ? Comment stimuler le leadership en l’initiative en matière de coopératives ? Quels projets pouvons-nous, en tant que jeunes, commencer à bâtir, à mettre sur pied ?

Merling Preza est membre du conseil d’administration de Clac (la réseau de producteurs d’Amérique Latine). Elle est également, membre de la direction du Réseau Nicaraguayen du commerce équitable. Selon Merling, « Pour que nous (les producteurs indépendants du Nicaragua) puissions continuer de produire notre café et nos autres produits, il est primordial d’encourager les jeunes, de leur transmettre nos valeurs et principes, et de les initier au leadership orienté service ». 

Basé sur un article de CLAC, paru le 21 juin 2019.